Le printemps démocratique ne passe pas (encore) par Aulnay-sous-Bois

Publié le par les élus Verts, Aulnay Ecologie

 

Groupe de propositions municipales - Les Verts Aulnay Ecologie

 

Ci-dessous en exclusivité, la tribune des élus Verts Aulnay Ecologie qui paraîtra dans le magazine Oxygène du lundi 17 octobre 11. Nous vous en souhaitons une bonne lecture.


 

Alain Amedro 08Le 19 septembre, une centaine de citoyens se retrouvait salle Dumont, autour d'un débat pluraliste sur les élections sénatoriales, à l'invitation de l'association CAPADE, présidée par Alain Boulanger. Moment de démocratie, d'échanges respectueux autour des enjeux du sénat, de l'équilibre des pouvoirs, de la démocratie...

La victoire de la gauche et des écologistes au sénat exprime ainsi le rejet de la politique de Nicolas Sarkozy, mais aussi une formidable aspiration au changement, à une exigence d'écoute et d'éthique dans la conduite des politiques publiques.

 

Ce vent de fraîcheur démocratique ne souffle malheureusement pas sur notre ville : urbanisme dur, démarche de développement durable confuse mais médiatisée, démocratie faussement participative mais propagande bien réelle, dialogue social bloqué, personnel qui réclame respect et capacité de travailler « sans mépris ni menace », selon les termes du syndicat FO.

L'escalade se poursuit... après le limogeage du Directeur Général des Services, c'est le très politique directeur de cabinet du maire qui devient le nouveau DGS, au mépris de la neutralité du service public dans un mélange des genres préjudiciable à la qualité du travail des agents.

 

Nous avons découvert par ailleurs avec stupeur et écœurement que les arbres du square Balagny avaient été coupés. Les arbres ne sont pas des objets jetables et remplaçables, ils constituent un patrimoine écologique et culturel très précieux. Notre ville s’appelle Aulnay-sous-Bois et c’est pourquoi ce tronçonnage atteint l’identité même de la ville. En effet, ce sont notamment les plus vieux aulnes de la ville qui ont été abattus.

 

Le maire prive les habitants de Balagny d’un lieu de vie apprécié. Nous avions demandé la suppression de ce permis de construire et proposé une solution alternative parfaitement opérationnelle et viable mais ignorée par un maire enfermé dans son autoritarisme.

 

Les ronflants discours sur le développement durable sont en contradiction avec les actes. Un agenda 21 devrait servir à se poser des questions ensemble. Les habitants du quartier n'ont pas été consultés. Comment composer avec la nature ? Comment construire sans atteindre le patrimoine commun ?

Nous recommandons aux élus qui ignorent la protection de  notre patrimoine arboricole, la lecture du botaniste Francis HALLÉ, sur le bon usage de l'arbre, un plaidoyer à l'attention des élus et des énarques. Il montre comment la présence de la nature en ville apaise les habitants... Faut-il encore le vouloir !

 

Alain AMEDRO

 

Secrétariat des élus écologistes : 01.48.79.44.48.

http://elusvertsaulnay.over-blog.com

Commenter cet article