Aulnay-sous-Bois : un pied de nez à l’intercommunalité

Publié le par les élus Verts

Communiqué de presse des élus Verts d'Aulnay-sous-Bois

Le maire d’Aulnay-sous-Bois vient d’annoncer de façon unilatérale l’installation, d’un multiplexe sur l’ancien garage Renault. Ce super marché du cinéma et les chaînes de restauration qui l’entoureront, temple de la malbouffe, sont annoncés au nom de la culture, de l’aménagement d’un quartier et de l’emploi local, alors même que notre salle Jacques Prévert aurait mérité un effort important pour une programmation renouvelée et de qualité.

 

Les élus verts regrettent que cette annonce ne soit pas liée à une étude d’impact sur les cinémas municipaux des villes de Blanc-Mesnil, Tremblay et de Sevran. Trois villes qui ont engagé un vrai projet culturel, populaire de qualité au service des populations de leur ville mais aussi de très nombreux aulnaysiens. Le risque est de déstabiliser des salles qui tentent de proposer une réponse différente à une culture du plus grand nombre, quittant les sentiers battus de la société de consommation.

 

Les Verts regrettent cette décision, prise dans le secret du cabinet du maire sans concertation avec les villes voisines. C’est une mauvaise manière à notre futur projet d’intercommunalité, c’est un mauvais message envoyé aux défenseurs d’une culture de qualité.

 

Les élus Verts d’Aulnay-sous-Bois demandent qu’une étude soit menée sur un périmètre pertinent prenant en compte la fréquentation des salles de cinéma indépendantes des villes voisines et de les y associer.

Commenter cet article