RENTREE : DES POLITIQUES GOUVERNEMENTALES ET MUNICIPALES CONDAMNABLES

Publié le par les élus Verts, Aulnay Ecologie

François Siebecke.jpgGROUPE DE PROPOSITIONS MUNICIPALES : LES VERTS - AULNAY ECOLOGIE

Suppressions de postes et de classes, professeurs non remplacés, contournement de la carte scolaire, formation des professeurs supprimée, développement des cours particuliers, démantèlement du Réseau d’Aide Scolaire aux Elèves en Difficulté (RASED)...

La casse de l’école de la République par Sarkozy n’est pas terminée. En 5 ans, c’est  66000 postes qui seront supprimés alors que le nombre d’élèves augmente.

Les parents d’élèves Aulnaysiens se sont mobilisés pour dire non à cette politique suicidaire qui méprise les professionnels, sacrifie l’éducation de nos enfants et piétine le principe de solidarité. Les élus écologistes ont été de toutes les manifestations.

Manifestation devant l’inspection académique le 19 mai, pique-nique festif devant l’inspection d’Aulnay 2 le 1er juin, manifestation sur le parvis de la Préfecture le 14 juin, participation à la première réunion des collectifs de parents d’élèves de Seine-Saint-Denis tenue le 27 juin, puis en juillet, vote d’un vœu adopté par le conseil municipal pour dénoncer la politique du gouvernement en matière d’éducation.

C’est dans ce contexte d’une rentrée scolaire difficile pour tous que la Municipalité a remis en cause un acquis du personnel, provoquant un conflit social sans précédent.

En effet, depuis le jour de la rentrée, les ATSEM, chevilles ouvrières des écoles maternelles, sont en grève illimitée, le Maire ayant décidé unilatéralement de leur supprimer un avantage acquis d’un quart d’heure par jour. Les ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles) dénoncent tout simplement une logique de « travailler plus sans gagner plus ». Il y a mieux à faire en matière de rigueur financière que ces petites économies faites sur le revenu des personnes aux modestes salaires !

De plus, certaines ATSEM ont été déplacées contre leur gré, cassant un travail précieux auprès de nos enfants et de l’équipe éducative.

Faute de dialogue social, le service de restauration n’a donc pu être assuré dans certaines écoles.

Ces mêmes services municipaux sont entrés dans une période d’incertitude et d’instabilité avec le limogeage par le Maire, du Directeur Général des Services ainsi que de plusieurs cadres supérieurs, marquant sa défiance vis-à-vis du personnel communal.

Un personnel communal qui craint aujourd’hui une politisation accrue de l’organigramme, nous éloignant d’une organisation du travail reposant sur la compétence professionnelle et la neutralité des fonctionnaires.

C’est, au bout du compte, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens qui verront inéluctablement baisser le niveau de service rendu aux habitants.

François SIEBECKE, Conseiller municipal

Secrétariat des élus : 01.48.79.44.48. http://elusvertsaulnay.over-blog.com

Commenter cet article