Le vœu des écologistes contre Europa-City censuré par le maire d’Aulnay-sous-Bois dans un climat de violence

Publié le par les élus Verts, Aulnay Ecologie

Communiqué des élus du groupe Aulnay Ecologie - Les Verts

22 février 2013

Au conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois du 21 février 2013, le maire a perdu son sang froid et après avoir fait de graves accusations diffamatoires, a refusé de présenter le vœu des écologistes aulnaysiens contre le centre commercial géant Europa-City (cf voeu ci-dessous). Gérard Ségura, provoquant volontairement un incident de séance, a terminé le conseil municipal par une injure publique proférée à l'encontre du Vice Président du Conseil Régional Alain AMEDRO. Les élus écologistes ont quitté la séance en refusant de répondre à ces provocations. Ils dénoncent ces comportements inadmissibles accompagnant cette censure et sont très inquiets de la dégradation rapide du débat public à plus d’un an de l’élection municipale qui semble tant préoccuper Gérard Ségura.

 
Pourquoi une telle réaction violente de la part de celui qui doit être le garant de la sérénité des débats ? Ces provocations et dérapages volontaires n’avaient-ils pas pour seul but de mener à la censure de tout débat sur ces questions essentielles ?

Alain Amédro explique les mobiles de cette provocation : “Par cette censure, c’est la capacité d’intelligence collective en faveur d’une évolution du projet qui est atteinte. Par cette censure, ce sont les espaces agricoles qui peuvent être détruits en silence. Par cette censure, ne seront pas évoqués les milliers d’emplois qui vont être déplacés ou détruits à cause du projet Europa-City. Enfin, cette censure permet surtout de continuer à entretenir l’amalgame entre le soutien aux lignes rouges du grand Paris et l’intérêt bien défendu de la grande distribution. Gérard Ségura, ne peut assumer son soutien au projet dévastateur pour notre ville que serait Europa-City. Notre vœu pédagogique l’obligeait à sortir de l’ombre et il ne l’a pas toléré”.


Les écologistes, dans un courrier envoyé aujourd’hui, ont alerté le préfet quant à la dégradation de la qualité du débat public à plus d’un an de l’élection municipale.

      ------------------------

Conseil Municipal du 21 février 2013

VŒU PRESENTE PAR LE GROUPE DES  ELUS VERTS - AULNAY ECOLOGIE

Lignes rouges du Grand Paris Express

Le projet de la ligne Grand Est Le Bourget - Noisy-Champs qui passe par Aulnay-sous-Bois et la ville de Clichy-sous-Bois, et qui constitue un atout majeur pour cette ville, doit incontestablement être soutenu.

Les interrogations portent sur la ligne Le Bourget – Roissy - Le Mesnil Amelot qui nécessiterait la création d’une gare dans un espace agricole, où il est impossible de créer du logement en raison du plan d’exposition au bruit et qui est un espace approprié pour l’agriculture grâce à l’excellente fertilité du sol.

Défendre ce projet tel quel reviendrait à défendre le projet du centre commercial géant Europa City et sa gare dédiée qui, selon les associations, coûteraient au moins 600 millions d'euros au contribuable. En effet, éloignée des habitations, la gare « Triangle de Gonesse », indispensable pour Europa City, présenterait peu d’intérêt pour les habitants du territoire puisque ce tracé ne desservirait que la zone du centre commercial. On sait que pour un emploi à temps partiel créé dans la grande distribution, au moins quatre emplois durables sont détruits dans d'autres domaines économiques. Or, le groupe Auchan annonce des nombres fantaisistes d’emplois créés. Si l'on devait considérer sérieusement ces chiffres, rien que pour la construction, il s'agirait alors du plus grand chantier en France depuis 25 ans. Pourtant, aucune étude n’est réalisée par rapport au nombre d’emplois déplacés ou supprimés ailleurs.  Le conseil municipal s'est clairement prononcé contre le centre commercial Aéroville ; il ne doit pas soutenir un projet de nature similaire mais beaucoup plus étendu, dont les effets seraient bien plus dévastateurs pour tout le bassin économique.

Le conseil municipal peut  soutenir la ligne Le Bourget – Roissy - Le Mesnil Amelot  à la condition expresse de supprimer la gare en plein champ dédiée au centre commercial. Comme le suggèrent nombre de personnes, la gare du Bourget Aéroport pourrait être rattachée à la ligne Le Bourget – Noisy-Champs et la ligne vers Roissy-Le Mesnil Amelot pourrait alors être branchée à la gare d'Aulnay-Europe en la transformant en nœud de réseau très utile au dynamisme local (voir l'exemple sur la carte ci-contre).

Nombre d'élus se sont opposés, avec raison, au CDG express, projet qui se ferait au détriment des voyageurs du RER B. Dans la même logique, la ligne rouge le Bourget – Le Mesnil Amelot ne doit pas être construite contre l'intérêt d'un développement économique harmonieux, contre l'intérêt des commerces de proximité et contre la préservation essentielle du patrimoine des terres agricoles pour les générations futures alors que nos territoires comportent déjà de nombreuses friches industrielles. Pour rappel, du fait de l’étalement urbain , tous les 7 ans, la surface agricole d'un département est supprimée en France.

C'est pourquoi, le conseil municipal d'Aulnay-sous-Bois soutient les lignes rouges à l'exception de la gare du Triangle de Gonesse qui doit être impérativement supprimée.

Publié dans communiqués de presse

Commenter cet article