Entretien avec Alain AMEDRO, Conseiller Municipal d'Aulnay-sous-Bois, Vice-Président du Conseil Régional d'Ile-de-France

Publié le par les élus Verts, Aulnay Ecologie

Groupe de propositions municipales, Aulnay Ecologie - Les Verts

 

aa_fete_arbre_retouche.gif

Nous venons d’apprendre la suppression de la Fête de l’Arbre par la municipalité. Qu’en pensez-vous ?

 

Alain Amédro - C’est un moment familial et pédagogique très attendu par nos enfants et nos aînés qui va disparaître de la vie aulnaysienne. Organisé avec motivation et savoir-faire par les agents des espaces verts, c’était aussi un moment de convivialité et de sensibilisation à l’environnement. Je tiens à dire mon profond regret face à une telle décision. J’avais conforté cette manifestation festive, créée par la précédente municipalité, en approfondissant les aspects de sensibilisation à l’environnement, en écoutant, partageant et construisant une fête de plus en plus populaire qui aurait pu s’élargir à l’ensemble de la ville et en devenir un des symboles. C’est une mauvaise décision pour notre ville, pour les liens entre les aulnaysiens, pour le vivre-ensemble.

 

Le TSCG, en obligeant la rigueur, risque de réduire encore les moyens consacrés à l’environnement. Quelle est la position d’Aulnay Ecologie - Les Verts sur ce traité ?

 

AA-Nous sommes pour une Europe des régions, sociale, écologique et solidaire. On sait bien que c’est non seulement l’environnement mais aussi la culture, le social et l’accès aux droits fondamentaux qui paieront la note du traité mis au vote.

 

Les étrangers issus de l’Union Européenne ont le droit de vote au sein de l’UE aux élections locales. Pensez-vous qu’il faille accorder ce droit aux étrangers non-communautaires ?

 

AA- Le droit de vote est un droit élémentaire en démocratie. Nous voulons une Europe solidaire, une société qui ne joue pas sur la peur de l’Autre mais qui voit dans le vivre-ensemble une véritable richesse. Les aulnaysiens, de nationalités étrangères, font aussi la prospérité de notre pays et doivent pouvoir bénéficier de droits civiques dans la ville où ils habitent parfois depuis plus de 30 ans. Notre groupe porte cette proposition depuis de nombreuses années en lien avec nos valeurs de démocratie, de laïcité et de vivre ensemble…

 

Où en est le dézonage du Pass Navigo ?

 

AA– Les élus écologistes se félicitent de la mise en place du dézonage du Pass Navigo. Une première étape a été réalisée le 1er septembre avec le dézonage pendant le week-end et les jours fériés pour les titulaires d’un Pass Navigo et Solidarité Transport.

 

En effet, ce sont les abonnés parisiens et banlieusards de la petite couronne qui sont les grands gagnants du dézonage. Ils pourront aller en Seine-et-Marne, à Disneyland, à Fontainebleau, sans payer plus que leur abonnement, chaque week-end (de minuit le vendredi au dimanche minuit).

Concrètement, si une famille habitant en banlieue détenant un forfait navigo de deux zones pour 5 personnes veut s’offrir une balade dans la forêt de Fontainebleau, elle pourra économiser une centaine d’euros ! Une virée de Mantes la Jolie à Paris pour aller à un concert avec un PASS Navigo ou Solidarité Transport, revient à économiser environs 16 euros pour l’aller retour par personne !

Cette mesure  qui  concerne plus de 2,8 millions de Franciliennes et Franciliens, va permettre de les mettre sur un pied d’égalité. Je suis particulièrement fier d’appartenir au groupe écologiste qui a porté cette mesure et à un exécutif qui a su prendre en compte cette revendication familiale aux retombées environnementales et de pouvoir d’achat.

 

Secrétariat des élus Verts : 01 48 79 44 48

http://elusvertsaulnay.over-blog.com

Commenter cet article