Développement durable : passons à l'action ! maintenant !

Publié le par les élus Verts, Aulnay Ecologie

Conseil municipal du 21 mars 2013 :

Intervention d’Alain  AMEDRO sur le rapport du développement durable.

 

Le Maire ayant instauré un temps de parole très limité pour intervenir sur des sujets aussi importants que : le compte administratif, le budget, le bilan des cessions et le rapport du développement durable, peu de temps a pu être consacré au dernier point. C’est pourquoi, nous avons souhaité revenir sur l’intervention d’Alain AMEDRO sur le rapport du développement durable : 

 

"Ce rapport comporte de nombreux points de détails intéressants et il faut remercier les services qui ont fait de nombreux efforts que l'on peut constater en filigrane. Hélas, pris dans sa globalité le rapport ne répond absolument pas aux enjeux auxquels il prétend se confronter.

Une démarche avortée

L’agenda 21, on le sait, est une démarche qui a avorté faute de participants sans doute découragés par la récupération politicienne de la démarche et, comme il n’y avait que 3 ou 4 personnes dans les réunions, vous avez décidé d’arrêter et pourtant vous faites un beau rapport qui n’est pas fait par la Direction du Développement Durable mais par la communication, ça se sent.

Fuite en avant de la communication

On est dans une fuite en avant de la communication. Le développement durable, c’est un travail en profondeur et c’est loin de ce que vous faites. C’est assez triste parce que, nous, qui connaissons bien les services, notamment ceux des espaces verts, mais aussi ceux qui travaillent dans le domaine social pouvons dire qu’ils se sont engagés avec nous dans toute une série de politiques loin de la communication mais sur le réel. Le service des espaces verts, la Maison de l’Environnement, le service social, se sont sincèrement impliqués et depuis très longtemps dans une démarche d’amélioration environnementale.

 

On a un super support : « Oxygène », chargé de propager les louanges de l’exécutif, mais  la réalité c’est quoi :

► des actions qui sont engagées par l’état, la région et d’autres entités étrangères à la municipalité (par exemple : le décret gouvernemental d’extinction des lumières des enseignes la nuit , les actions du STIF, etc…),

► des actions qui ne sont que l’application de la loi, comme la norme ambitieuse BBC , c’est les normes en terme énergétique 2012 qui s’appliquent à tout le monde or, sur Arc-en-ciel, les choses ont été faites sans répondre à ce type de critères,

► donc des actions aussi qui sont présentées comme faussement réussies, c’est la cité Arc-en-ciel (page 37) qui est présentée comme « conçue pour s’insérer harmonieusement dans l’environnement du quartier ». Je pense que cela a du faire plaisir à un certain nombre alors qu’on se souvient tous ici de la manière dont vous aviez présenté le projet qui était A et qui est ressorti A, malgré les remarques qui vous avaient été faites notamment par moi en tant qu’Adjoint à l’urbanisme en disant « Oui, il faut construire mais on peut construire autrement. Remettons l’objet sur l’établi de l’architecte et regardons comment on peut garder y compris les arbres et l’espace vert », c’est ce que vous n’avez pas fait. Aujourd’hui, la population nous dit qu’elle manque d’espaces de jeux pour les enfants.

► Pire, des actions qui n’ont rien à voir avec le développement durable : « une ville éco responsable et engagée » soit disant et qui vante le projet de Multiplexe à O’Parinor alors même que le service public du Blanc Mesnil, de Tremblay, d’Aulnay va être mis à mal par ce projet.                                                          

L’importance des ambitions écologiques revendiquées dans ce document de propagande, sont en contradiction avec la réalité de l’ampleur des actions. Or, ce n’est pas de la communication que les aulnaysiens demandent mais de l’action concrète.

On est loin, là encore, du développement durable au contraire, on est dans une démarche qui casse la proximité donc l’important c’est de porter des actions concrètes face aux enjeux planétaires. L’homme vit grâce à un cycle de vie, grâce à un éco-système sur la terre. Or, l’activité des hommes menace directement la stabilité de cet éco-système. On n’a pas l’impression que vous ayez pris conscience de l’ampleur de la tâche qui est devant nous.

Ainsi le productivisme, qui érige comme Dieu la consommation, réduit directement, mois après mois, le potentiel de vie sur notre planète. Le détournement des valeurs écologiques et les divisions entretenues entre les hommes (et je pense que l’action locale est très néfaste sur ces points) ne peuvent que retarder la nécessaire mobilisation citoyenne inéluctable pour entamer une véritable transition écologique, meilleur rempart pour les plus faibles face aux menaces climatiques. La prise de conscience effective de l’ampleur de ces enjeux est, dans les faits, absente de ce rapport dont le principal objectif est de nous servir une fois de plus de la communication."

 

 

Alain AMEDRO

Conseiller Municipal

Vice Président du Conseil Régional d'Ile-de-France

 

 

Secrétariat des élus Aulnay Ecologie - Les Verts :

01.48.79.44.48 - http://elusvertsaulnay.over-blog.com


Publié dans actualité

Commenter cet article