Compte rendu du conseil municipal : Un groupe de propositions municipales en actes !

Publié le par les élus Verts

Une ambiance à l'affrontement ( le maire manifestement nerveux et enervé d'avoir été rapelé à la légalité a passé son temps à couper la parole, les micros... un retour au meilleur temps de m. Abrioux!) et non a la construction démocratique...


Délibérations annulées par le Préfet : nous avons obtenu gain de cause
Lors de la séance du Conseil municipal du 20 mai dernier, nous avions découvert en séance 8 délibérations prévoyant notre remplacement dans les instances et établissements où nous représentons le Conseil municipal. Bien qu’ayant prévenu le maire que le non respect des délais de présentation rendrait ces délibérations illégales, (les délais minimum requis par le code des collectivités territoriales sont de 5 jours francs ou 1 jour franc en cas d’urgence déclarée) il a préféré les maintenir. En voulant passer en force pour exclure les élus Verts des organismes où ils siègent, le maire s’est heurté à la loi. Le sous-Préfet du Raincy nous a en effet, par courrier donné raison en déclarant que ces dépassements de délais étaient de nature à rendre illégales les 8 délibérations en question. Elles étaient donc proposées au vote du conseil municipal du 24 juin, cette fois-ci dans les délais. Sur ce point nous pouvions nous féliciter d’un retour à la normale démocratique.

Les élus Verts Aulnay Ecologie seul groupe d’opposition ?
Si nous avons obtenu gain de cause sur la question des délais, nous ne pouvons que dénoncer le peu de cas que fait cette majorité de la démocratie et du respect de la représentation des minorités au sein du conseil municipal. Malgré une lettre adressée au maire demandant que la désignation des conseillers municipaux dans les instances et établissements se fasse au scrutin proportionnel au plus fort reste, comme ce fut le cas lors des désignations qui avaient eu lieu après le changement d’équipe municipale en mars 2008, le maire a refusé toutes nos propositions balayant d’un revers de main les principes les plus élémentaires de la représentation démocratique au sein de notre assemblée. Ces principes pourtant chers à la gauche et auxquels, en son temps Monsieur le maire se référaient ont bel et bien été ignorés.

En conservant les conseillers municipaux de droite comme seuls représentants des minorités municipales, le maire a, jeudi soir, choisi son opposition.

Les verts ont réaffirmé leur attachement à la laïcité
La délibération n°22 présentait la modification du règlement intérieur des cantines scolaire par l’introduction d’un menu quotidien sans viande dans l’ensemble des cantines municipales (écoles maternelles et élémentaires). Il existe en effet des questionnements autour de la consommation de viande, ils sont à la fois alimentaires et écologiques. Or, il n’est pas ici question de la pertinence de manger ou pas de la viande à touts les repas, question nutritionnelle, ni même de la question du respect des différences culturelles, ethniques ou religieuses, mais bien de la place que doit occuper le fait religieux dans notre société. Or sur ce point la question est claire : la laïcité garantit la liberté de culte, mais cantonne la pratique religieuse à la sphère privée, elle n’a ainsi plus sa place dans l’espace public. Il s’agit là non seulement du respect de la laïcité, mais aussi de la garantie de l’égalité de traitement des citoyens. Chacun est libre de ses choix, mais doit les assumer en acceptant le fait que la puissance publique n’en soit pas le garant, et que l’espace public n’en soit pas le lieu d’expression.

Voeu ECVF[1]Contre les violences faites aux femmes le Conseil municipal unanime !
Notre
 groupe a présenté un voeu pour que la commune adhère à l’association des élus contre les violences faites aux femmes. Il permettra d’étendre et multiplier les initiatives que mène la municipalité depuis la création du bureau d’aide aux victimes, les actions de terrain et la création du réseau d’acteurs locaux engagés dans la lutte contre ces violences.

Quizz : qui a dit ?
« Il faut vraiment une certaine dose de cynisme - Je vous le dis en face - ou, alors, peut-être un peu peur pour prendre une disposition qui consiste à retirer un mandat […] Je considère que c’est un déni de justice ce que vous faites aujourd’hui et j’en appelle à la conscience des conseillers municipaux quelle que soit la couleur politique qu’ils ont dans cette enceinte sur un vote comme celui-là. C’est inadmissible.[…] Je crois que vous ne tirerez aucun bénéfice de cet acte de vandalisme ».

La réponse dans une semaine, d’ici là, à vous de participer…

Publié dans actualité

Commenter cet article