Composer avec la nature…C’est possible !

Publié le par les élus Verts

Alain Amedro 08Tribune du Groupe de propositions municipal Les Verts - Aulnay Ecologie n°99 Jeudi 16 septembre 2010

 

Madame, Monsieur,

 

En cette rentrée, nous sommes actifs sur plusieurs fronts : la lutte contre le racisme, le refus des réformes injustes des retraites et les nombreux dossiers de notre commune.

La politique d’urbanisme menée par la municipalité a connu un triste épisode en plein été avec l’abattage des arbres de la cité Arc en Ciel, alors que des solutions respectueuses des habitants et de leur environnement permettaient de construire du logement indispensable. C’est le symbole d’une politique dure avec sa population mais faible avec les promoteurs, qui construisent encore du logement de standing sans intégration des préoccupations environnementales et sans aucun logement social.

Les aulnes et sophoras de la Cité Balagny sont ainsi condamnés à disparaître alors qu’il était possible là encore de construire sans abattre un seul arbre. Nous avons déposé un recours gracieux… Composer avec la nature…C’est possible !

Face à l’absence d’écoute, de prise en compte de propositions alternatives, la mobilisation s’amplifie et la vive insatisfaction gagne l’ensemble de nos quartiers.

Pour y faire face, le maire et son équipe ont réuni d’urgence en plein été la commission d’appel d’offres. L’urgence est à la communication pour couvrir les mécontentements et caricaturer ceux qui réclament une vraie concertation. La lettre du candidat-maire aux cantonales est déjà l’illustration de cette dérive de communication qu’avait connue l’UMP alors qu’elle était accusée, à juste titre, d’immobilisme. Nous avions dénoncé cette inflation couteuse de communication.

Nous réclamons d’autres méthodes …mais cette majorité nous donne plutôt à voir une reproduction de mauvaises manières : parole coupée en conseil municipal, délibérations illégales retoquées par le Préfet, absence de juste représentation des élus dans les organismes qui dépendent de la ville. Deux exemples : nous réclamions plus de transparence dans l’attribution des logements, nous avons été débarqués du conseil d’administration de l’office municipal du logement…La transparence attendra…Nous sommes attachés à l’intercommunalité, nous avons été « démissionnés » de la structure intercommunale au mépris des règles de représentation démocratique.

La Maison de l’Environnement poursuit son travail de sensibilisation, que j’avais engagé, sur la question cruciale de la biodiversité avec un programme intéressant. A noter une nouveauté : l’édito de l’adjoint et la disparition des éco-débats. C’est révélateur d’un état d’esprit : augmenter la propagande et supprimer les lieux de débat ouverts et pluralistes sur des sujets pourtant vitaux pour notre vie sur terre. C’est inquiétant pour l’Agenda 21, que j’ai initié malgré les résistances du maire et de ses proches.

 

Nous poursuivons notre travail fidèles à notre volonté d’être un groupe de propositions municipales.

 

Bien respectueusement,

Commenter cet article