Communiqué des élus écologistes et de Hervé SUAUDEAU, candidat à la législative dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis

Publié le par les élus Verts, Aulnay Ecologie

Non à la pri­va­ti­sa­tion de l’accueil péri­sco­laire

La muni­ci­pa­lité a décidé d’externaliser les agents d’accueil de la can­tine et de l’étude des écoles pri­maires et mater­nelles pour la ren­trée sco­laire 2012. Cette opé­ra­tion qui cor­res­pond à une véri­table pri­va­ti­sa­tion de l’accueil péri­sco­laire est confir­mée dans un cour­rier adressé à l’ensemble des direc­teurs de la ville. Ce cour­rier confirme que la déci­sion est défi­ni­tive. Or cette mesure, qui est en cours d’appel d’offres depuis le 11 jan­vier mais qui n’est pas pas­sée au conseil muni­ci­pal, a été prise uni­la­té­ra­le­ment sans concer­ta­tion avec les per­son­nels.

 

Les élus écolo­gistes et Hervé Suau­deau pro­testent vive­ment contre ce nou­veau déman­tè­le­ment du ser­vice public, opéré par une muni­ci­pa­lité qui se pré­tend pour­tant de gauche. Cette pri­va­ti­sa­tion de cen­taines de per­son­nels arrive dans un contexte de ges­tion libé­rale du gou­ver­ne­ment de Nico­las Sar­kozy qui a per­mis l’arrivée, en ce moment même dans nos écoles, de pro­fes­seurs recru­tés à Pôle Emploi avec des CDD de quelques semaines.

 

En pré­tex­tant “une grande sécu­ri­sa­tion des contrats et des sta­tuts des ani­ma­teurs”, la muni­ci­pa­lité, qui remet en cause le mar­ché des pres­ta­tions d’animations, risque de fra­gi­li­ser ce per­son­nel dont les contrats sont sou­vent déjà pré­caires. Nous ne vou­lons pas à nou­veau prendre le risque d’un dum­ping social comme pour les employés de ménage TFN dans les écoles qui mani­festent depuis deux mois.

Au lieu de pri­va­ti­ser l’accueil péri­sco­laire au pro­fit du pres­ta­taire qui gère déjà les centres de loi­sirs, n’aurait-il pas mieux fallu tout muni­ci­pa­li­ser?

Dans notre com­mune, les per­son­nels et les usa­gers souffrent déjà de la ges­tion auto­ri­taire et libé­rale. Nous appe­lons les élus com­mu­nistes de la majo­rité à ne pas se taire une fois de plus.

 

Publié dans communiqués de presse

Commenter cet article