Communiqué de presse : non au fichier EDVIGE*

Publié le par les élus Verts

Malgré un temps de réflexion et de concertation souhaité par Nicolas Sarkozy, malgré les voix discordantes qui se font entendre au sein de la majorité et surtout malgré la contestation d'une majorité de la population, à aucun moment l'option de supprimer le fichier EDVIGE n'a été évoquée par le gouvernement.
Les élus Verts d'Aulnay-sous-Bois demandent le retrait du fichier EDVIGE. Ils déposeront un voeu dans ce sens au Conseil Municipal du 18 septembre prochain.

Alain Amédro, Président du groupe des élus Verts d’Aulnay-sous-Bois, met en garde contre les nombreuses dérives dont le fichier EDVIGE et son utilisation sont porteurs : le recensement systématique et généralisé de toutes les personnes engagées dans la vie de la cité, la collecte de renseignements identitaires sur les personnes mais également groupes, considérés par la police comme susceptibles de porter atteinte à « l’ordre public », fait sans précédent dans notre République et particulièrement choquant, le fichage des mineurs sera autorisé dès l’âge de 13 ans.

Alain Amédro
condamne avec la plus grande fermeté l'attitude du gouvernement qui n'a pas pris en compte les réserves et recommandations de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) quant à la création de ce fichier, il dénonce les atteintes aux libertés individuelles sans précédant que ce texte comporte.

Le groupe des élus Verts d’Aulnay-sous-bois, déposera une motion soumise à l’approbation du conseil municipal demandant
«le retrait du décret autorisant la mise en place du fichier Edvige qui institue un niveau de surveillance des citoyens totalement disproportionné et incompatible avec une conception digne de ce nom de l'État de droit».

 * Par un décret publié au Journal officiel du 1er juillet 2008, le gouvernement, a considérablement accru les capacités de fichage de nos concitoyens par la création d’un nouveau fichier policier mis en place sous le nom d’EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale). Il recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ».

Publié dans communiqués de presse

Commenter cet article